• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe


Starafrica s’est entretenu avec Abdelkader Rahim, joueur algérien de handball de Nancy, qui a participé au mondial, en janvier dernier. Entretien.


Quel bilan tirez-vous de cette Coupe du monde ?


Un bilan mitigé. Notre objectif était clairement une qualification en huitièmes de finale. L’absence de joueurs importants, et l’arrêt du championnat national depuis dix-huit mois nous a beaucoup pénalisés. Certains joueurs étaient clairement en manque de compétition. Je suis un compétiteur, je n’aime jamais perdre, donc je ne peux que être déçu de ce résultat.


Sur un point personnel, qu’est-ce que cela vous a apporté ?


J’ai accumulé beaucoup d’expérience. A chaque compétition de ce genre, tu apprends tellement vite en si peu de temps. Se frotter au gratin mondial permet de mieux se rendre compte du chemin qu’il reste à parcourir pour atteindre ce niveau. Cela motive à travailler encore et encore. J’ai hâte d’être au prochain mondial, au Qatar.


Pouvez vous comparer cette édition, avec celle de 2011, où vous étiez également ?


Cela a totalement été différent. En 2011, il s’agissait de ma première grande compétition internationale, j’étais le petit jeune de l’équipe, ma sélection était un peu une surprise, il y avait beaucoup de stress! En Espagne, c’était totalement différent, j’étais un joueur plus important dans l’effectif, avec des responsabilités. En tout cas, ces deux éditions m’ont procuré beaucoup de plaisir.


Quelle est la place du handball africain dans la hiérarchie mondiale ?


Le handball africain ne joue pas les premiers rôles. On se situe entre la 12ème et la 15ème place mondiale. Cette place s’explique par le manque de moyen et de formation, mais le handball africain progresse à grands pas !


L’année prochaine, votre pays, l’Algérie, organise la CAN. Que cela représente-t-il pour vous ?


Cela représente beaucoup de choses pour nous, cela va être grandiose, cet objectif est déjà bien présent dans nos têtes. Jouer devant notre public va être un grand moment de plaisir, et de joie. Mais il ne faudra pas se rater, on n’a pas le droit à l’erreur à la maison.


Maintenant, que vous êtes de retour dans vote club de Nancy, qu’attendez vous du reste de la saison ?


Sur la phase retour, j’espère que l’équipe ainsi que le public prendra du plaisir avec nos matchs. Si c’est le cas, les résultats suivront. Notre place se situe entre la 3ème et la 7ème, d’après moi, et comme une grande partie de l’équipe, je crois en une place en play-off. Mais pour cela il faudra faire une belle phase retour, le classement est très serré, ça ne va pas se jouer à grand chose. Cette équipe mérite beaucoup mieux que de se battre pour le maintien.

Faites un commentaire