• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe


Deux jours après avoir annoncé son prochain départ d'Arsenal, Arsène Wenger s'est exprimé pour la première fois face aux médias hier juste après la victoire des Gunners sur West Ham (4-1). Et il y avait de l'émotion dans l'air à l'Emirates.


C’est une légende d’Arsenal qui a décidé de plier bagage. Après 22 ans de bons et loyaux services, Arsène Wenger a préféré annoncer lui-même la fin de son règne londonien vendredi dernier. Manager d’une formation désormais incapable de se mêler à la lutte pour le titre, mais également éjectée du Big Four, l’Alsacien avait senti le vent tourner depuis plusieurs mois. Et si les performances du club londonien ont valu à l’ancien coach monégasque de fortes remontrances, cela n’a pas empêché le monde du football de lui rendre un fort bel hommage.


Décidé à soigner sa sortie, Wenger a donc pris les devants, espérant maintenant signer une fin d’aventure XXL avec les Gunners en remportant la Ligue Europa. Mais hier, l’un des derniers dinosaures de la Premier League faisait face aux médias pour la première fois depuis l’annonce de son départ. Un moment logiquement très attendu en attendant la grande dernière à l’Emirates le 6 mai prochain contre Burnley. Et s’il est resté tout en retenue, comme à son habitude, Wenger a laissé transparaître une grosse émotion malgré tout.


Wenger entretient le suspense sur son futur


« Je suis touché par tous les hommages. Je suis reconnaissant d’avoir eu cette expérience dans ce pays qui est spécial pour moi, où le foot est spécial, où la passion est spéciale. Je sais que je n’aurai plus jamais ça dans ma vie. Mais j’ai eu un peu le sentiment, aussi, d’assister vivant à mes funérailles, avec tous ces gens expliquant comment j’étais. Du coup, je n’ai plus besoin de mourir, maintenant (rires). C’est émotionnellement difficile. Je ne sais pas comment je vais vivre sans tout cela. Je sais que la suite sera un challenge, difficile pour moi, mais j’ai fait face à des difficultés, dans ma vie, et j’espère faire face cette fois encore », a-t-il déclaré en conférence de presse, dans des propos relayés par L’Équipe.


Écouté de manière religieuse par les journalistes présents, Arsène Wenger a également évoqué les rumeurs sur son avenir. Annoncé dans le viseur du Paris Saint-Germain, l’Alsacien ne s’est pas montré très loquace et a préféré entretenir le suspense. « Entraîner à nouveau en Angleterre serait émotionnellement difficile. Je ne sais pas si je le vivrais bien. C’est difficile de dire jamais, mais à la minute où je vous parle, je suis trop attaché à ce club pour dire que j’irai dans un autre club. Honnêtement, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus, parce que je ne veux pas que vous reveniez me dire dans six mois que je vous ai menti ». Patience donc.


 

Faites un commentaire