• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe


Nadal numéro un... mais Federer homme de l'année ?

Rafael Nadal et Roger Federer se partagent les honneurs et les principaux titres depuis le début de l'année. Deux campagnes d'anthologie. L'Espagnol, moins intermittent que le Suisse dans son calendrier, est un numéro un mondial logique. Mais le Suisse, notamment parce qu'il a constamment dominé son rival dans les confrontations directes, n'est-il pas le véritable homme de l'année ?



Dans quelques semaines, l'ATP dévoilera comme chaque fin de saison ses trophées pour la campagne écoulée. Parmi eux, celui de "joueur de l'année". Dans l'immense majorité des cas, le lauréat n'est autre que le numéro un mondial à l'issue de la saison, ce qui relève d'une forme de logique. Mais peut-on être l'homme de l'année sans la boucler tout en haut de la hiérarchie ? Dans l'absolu, oui. Le classement ATP répond à une pure formule mathématique, le choix du joueur de l'année sur des considérations subjectives. Elles peuvent diverger, de temps à autre.


  • Lire d'autre articles de

Faites un commentaire