• Accueil
  • |
  • L'agence
  • |
  • Contact
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe


La date du 15 février 2018 est partie pour en être une, assez particulière et historique dans l’histoire de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). Elle est désormais retenue ainsi. Pour la simple raison qu’elle vient d’enregistrer la Signature d’un partenariat de Communication, à Paris entre l’instance continentale du noble art et le Groupe TV/MEDIA SPORT. Ces deux parties ont été respectivement représentées par le  Président, M. Clément Sossa, de la CAB, et le PDG de ce Groupe mondialement reconnu, M. Hedi Hamel…


 


Souci d’un nouveau souffle pour la boxe continentale


 


Dans son souci de redonner pour la boxe africaine un nouveau souffle et un meilleur visage, le nouveau Président de la Confédération, soutenu par les membres de son Bureau et le Directeur Exécutif, Joseph Muller, n’ont de cesse de frapper de très bons et grands coups. D’abord, Abidjan pour la signature officielle du Gala France-Afrique ; ensuite, Kinshasa pour la supervision d’une élection à la tête de la boxe congolaise ; puis, les voilà à Paris pour une autre double mission ! La matérialisation officielle par un contrat, d’un partenariat de Communication avec le Groupe TV/MEDIA SPORT et la signature officielle du protocole d’Accord pour le Gala France-Afrique. Les deux sommités de la CAB, sont même allées au-delà de leur mission. En effet MM. Sossa et Muller ont profité de leur séjour dans la capitale française, pour rencontrer les responsables de la Fédération Française de Boxe. Une séance de travail effectuée avec ces derniers, et qui a accouché d’une Convention de collaboration avec le Groupe Canal France et quelques Medias partenaires. Avec pour finalité, la communication sur les principales activités de la Confédération Africaine de Boxe.


 


Paris : une mission fructueuse en faveur des boxeurs africains


 


A l’heure du bilan, on semble satisfait, surtout du côté de la CAB, par rapport à la nouvelle politique de communication enclenchée avec ce Groupe célèbre qu’est TV/MEDIA SPORT. Et le Président Sossa Clément, d’aller de ses mots : « Ce n’est qu’une grande joie qui m’anime en ce moment (...). Et je pense qu’avec la présence au jour d’aujourd’hui, de ce grand Groupe mondialement connu en termes de communication, et connaissant son professionnalisme, nous avons fait un grand pas. C’est la joie de toute l’Afrique, et par ricochet, celle en particulier, des pratiquants du noble art, des amoureux et des férus de cette discipline ».  


Une joie qui, naturellement, inspire. Un message à toute l’Afrique, s’imposait alors. Et à travers la presse. Dixit, M. le Président-Afrique  : « Je profite de votre tribune pour encore une fois, faire savoir à toutes les Fédérations nationales affiliées à la Confédération Africaine de Boxe que, l’heure n’est plus aux amusements. L’heure a sonné pour que l’Afrique avance. C’est pour cela que, nous prenons les taureaux par les cornes. Nous avons fait la promesse de révolutionner notre discipline qu’est le noble art, la boxe... Autant dire que, nous ne sommes pas venus pour nous amuser. Nous sommes venus pour nous exprimer de la manière la plus positive. Ceci (la signature officielle du jour), est l’une des concrétisations de la nouvelle dynamique que j’ai promise après ma nomination ».


 


Des chantiers qui attendent… Conakry, le tout prochain cap


 


Faudrait-il rappeler qu’après la nomination de M. Sossa en septembre 2017 par le Président de l’AIBA, Dr Wu, celle-ci  (cette nomination) a été entérinée par une Assemblée Générale souveraine tenue quelques semaines plus tard à Cotonou au mois d’octobre 2017, et qui l’a plébiscité sous les regards et appuis de la majorité des Fédérations locales membres. Chose remarquable, le nouveau président de la CAB, ne pense pas s’arrêter à ce nouveau grand coup réalisé à Paris. De nouveaux chantiers attendent et son souhait est qu’ « à la fin de l’année, l’Afrique juge si effectivement elle a fini par trouver le leader qu’il lui faut pour faire de la boxe, sa discipline d’identification ».


 


Après Paris, le cap sera mis sur Conakry la capitale guinéenne en début de semaine prochaine pour une autre noble mission en faveur du…noble art continental. La révolution de la boxe africaine est donc en marche. La nouvelle alerte du Président Sossa depuis Paris, retentit alors comme une lettre ouverte « invitant tous les Etats africains, à faire confiance au nouveau Bureau exécutif, et à financer leurs fédérations respectives afin de leur permettre de prendre part aux grandes compétitions que, la CAB aura à organiser ». Pour l’heure, on peut retenir, entre autres, le Gala France-Afrique au cours duquel « des Chefs d’Etat seront primés », les championnats des Zones, qualificatifs pour la Coupe d’Afrique des Nations dont les phases finales sont prévues pour se tenir au Ghana... Qui a dit que, la boxe africaine marque le pas ?


 


Yves de Fréau

Faites un commentaire