Contraint de regagner le banc des Rockets à cinq minutes de la fin du match après s’être de nouveau blessé à la cuisse gauche, mercredi soir face à Utah à domicile, James Harden s’est tout de suite montré rassurant ensuite, l’arrière-meneur superstar de Houston assurant qu’il ne souffrait de « rien de grave ».

Quand James Harden fait la grimace, c’est tout Houston qui tremble. Alors quand la superstar de la franchise texane s’est de nouveau blessée à la cuisse gauche, mercredi soir en fin de match face à Utah avec, à l’arrivée, une nouvelle défaite pour les Rockets, battus 100-89 par le Jazz, le Toyota Center s’est replongé inconsciemment un an en arrière. Harden, déjà touché à l’époque à cette même cuisse gauche, avait en effet manqué sept matchs en janvier, sans toutefois que son équipe, qui avait terminé en tête de la saison régulière malgré tout, n’en fasse trop les frais. Cette fois, la donne est différente, puisque le barbu, qui aurait apparemment ressenti une pointe derrière l’ischio-jambier, pourrait non seulement ne pas être absent aussi longtemps, mais il y a même fort à penser qu’il ne manque aucune rencontre.

Simple Text

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

− 1 = 1