A quelques jours de la présentation du parcours, de nouvelles fuites annoncent un retour de la Vuelta au Pays Basque en 2019 avec également le retour de la montée de Los Machucos.

Si le jeu n’est pas aussi poussé que pour le parcours du Tour de France, le parcours du Tour d’Espagne se dévoile petit à petit au fil des fuites dans la presse locale en Espagne. Alors qu’un passage en Andorre a été récemment confirmé par un membre du gouvernement de l’état enclavé dans les Pyrénées et que la rumeur d’un contre-la-montre à Pau, comme sur le prochain Tour de France, revient avec toujours plus d’insistance, deux éléments importants de la Vuelta 2019 ont été dévoilés. Comme lors d’éditions récentes, le Pays Basque espagnol devrait être au programme du peloton avec une arrivée d’étape dans les rues de Bilbao à l’image de celle connu en 2016 alors qu’en 2017, les coureurs n’avaient fait que passer deux fois dans la ville sur le chemin du Monte Oiz.

Mais l’information la plus « croustillante » dévoilée par le quotidien basque El Correo tient dans une montée qui va faire froid dans le dos des coureurs les moins à l’aise en montagne. Absente du parcours de l’édition 2018 après avoir fait sensation en 2017, Los Machucos fera son retour sur le parcours de la Vuelta. Si la distance totale de la montée (7km) et la pente moyenne (9%) n’ont rien de terrifiant pour les coureurs aguerris du peloton professionnel, ce sont les pointes à 30% qui feront de cette montée un des juges de paix du Tour d’Espagne. Une ascension dont Stefan Denifl était sorti vainqueur l’an passé en résistant au retour d’Alberto Contador et qui devrait permettre de faire un peu plus la décision au classement général durant la deuxième semaine de course.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here