C’est parti pour le tour cycliste du Mali. Pendant 5 jours,  les cyclistes venus du Burkina Faso,  du Sénégal, du Maroc,  de la Côte d’ivoire, de la Guinée Conakry, du Niger,  de la Mauritanie, du Bénin,  de la Gambie et du Mali vont sillonner  quatre régions administratives : Koulikoro, Kita, Bougouni, Sikasso en plus du district de Bamako, soit un circuit de  1.239 km

Après avoir gagné le pari de l’organisation de la première édition du tournant sportif de Gao, le jeune ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa AG Attaher, accompagné des membres de son cabinet, le président de la Fédération malienne du cyclisme et d’autres acteurs de cette discipline sportive, a donné le mardi 23 mars 2021 sur le Boulevard de l’Indépendance, le coup d’envoi de la 9ème édition du tour du Mali de Cyclisme dénommé Tour de la paix.

L’Edition 2021 est organisée comme les  précédentes par la Fédération malienne du cyclisme en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports.

La présente édition intervient après trois longues années de suspension, suite aux mesures Covid-19. Elle marque ainsi la reprise des activités du Tour cycliste du Mali pour le plus grand bonheur des amateurs et professionnels du Vélo.

Le ministre Mossa Ag Attaher a déclaré qu’après le moment dur de la Covid-19, le Mali est le premier pays à pouvoir organiser son tour. «  C’est un immense honneur et une immense joie pour nous d’être le pionnier du vélo en organisant ce tour du Mali », a déclaré le ministre des Sports. Selon lui au-delà du Tour du Mali, c’est aussi un message fort de la République du Mali à l’endroit du monde sportif pour leur dire que quelles que soient les difficultés, le Mali accorde une place capitale au sport, particulièrement au cyclisme en organisant ce Tour. « Rien de plus que le cyclisme pour véhiculer le message que le Mali veut transmettre au monde entier. Le Mali est debout, le Mali existe et le Mali continue à faire vivre son sport», a déclaré le ministre. Et d’ajouter que le sport, plus précisément le cyclisme est un sport destiné aux jeunes. Selon le ministre Mossa Ag Attaher,  la jeunesse doit savoir que sa caractéristique principale, c’est la mobilité et la mobilité dans tout son sens. ”La jeunesse doit bouger, bouger à vélo, bouger en jouant au football, bouger en jouant au basket-ball, mais surtout bouger en tant que jeunesse active, positive, en tant que jeunesse qui initie, qui réalise et qui participe activement au développement du Mali”, a-t-il exhorté.

Après avoir donné le top départ, le ministre Mossa Ag Attaher, sur son vélo de course, a tenu à faire quelques kilomètres avec les compétiteurs pour les encourager.

Le tour du mali connaîtra son apothéose le  samedi 27 mars avec la remise des prix des différents lauréat

Simple Text

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

9 + 1 =