À Kampala avant la tombée de la nuit, le Breakdance, Ce style de danse venu des Etats-Unis est devenu populaire et attire chaque jour de nouveaux férus de la danse.

Pour la première fois depuis sa création dans les années 70 le breakdance va s’inviter à des JO et pour parfaire son équipe, Bbosa Reneus, celui qui détient tous les records de cette danse acrobatique en Ouganda, s’appuie sur ces jeunes pour réussir sa chorégraphie.

Cette démonstration est bien plus qu’un simple entraînement, il s’agit d’une sélection de l’équipe qui va accompagner le plus célèbre des breakdanceurs ougandais en cas de qualification pour les Jeux olympiques 2024 à Paris. Ce sera la première apparition de cette danse une compétition sportive.

Dans notre tradition, nous sommes si forts et si agressifs. Je peux utiliser cela pour rivaliser avec quelqu’un de Corée ou de Chine souligne fièrement Bbosa Reneus de B-boy.

Nous pouvons donc jeter un coup d’œil pour leur apporter une assistance technique, pour qu’ils sachent comment faire du breakdance et gagner des points, selon William Blick, Ancien président du Comité olympique ougandais.

En attendant le début des qualifications pour ces Jeux olympiques prévus à Paris en 2024, les breakdanceurs ougandais rivalisent d’ingéniosité pour s’offrir une place honorable à cette compétition. Et si le breakdance ouvrait le tableau des médailles olympiques de ce pays d’Afrique de l’Est c’est en tout cas le rêve que nourrit tous ses danseurs.

Simple Text

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

+ 71 = 73